2004 – 26ème édition

26ème Transjurassienne – 15 février 2004

L’année 2004 en bref :
Inscrits : 3 698
Partants : 3 572
Abandons : 22
Classés : 3 551
Température : -8°

Rousselet et Mignerey enlèvent la « Trans’ à Grande Vitesse » !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Jurassien Alexandre Rousselet et la Dauphinoise Anne-Laure Mignerey inscrivent leurs noms au palmarès de la Transjurassienne du Jubilée, la plus rapide de son histoire.

10 minutes. C’est la différence qui sépare le temps réalisé par Hervé Balland en 1991 et celui réalisé aujourd’hui dimanche par le premier Français à remporter la Transjurassienne depuis 1998, Alexandre Rousselet. Le Jurassien de Métabief, sur sa lancée de sa victoire dans le relais de la Coupe du monde de La Clusaz le week-end dernier, a établi en effet un nouveau temps de référence pour faire « Lamoura –Mouthe » en 2h55’30’’. Signe que cette Transjurassienne du Jubilée (25ème anniversaire) fut la plus rapide de l’histoire : ils sont 30 à avoir battu le temps d’Hervé Balland, qui avait tenu 13 ans !

Parti dans l’inconnu (il n’avait jamais participé à une épreuve si longue), Alexandre Rousselet, 27 ans, a cependant su parfaitement maîtriser une course qu’il a animé de bout en bout avec ses co-équipiers du « relais historique de La Clusaz » et de l’EMHM Chamonix, Vincent Vittoz et Emmanuel Jonnier, accompagnés à partir de la terrible Montée du Risoux par leur camarade de l’Equipe de France et vainqueur de la Transju 1998, Stéphane Passeron. A l’arrivée, Rousselet l’emporte au sprint devant Jonnier et Vittoz, Passeron terminant 4ème comme l’an dernier. Le Pontissalien Didier Roy s’invite à la fête jurassienne en réalisant à une excellente 5ème place ; Patrick Roelli, le vainqueur de l’édition 2003, handicapé par une foulure au pouce depuis le départ, achève sa 2ème Transju au 8ème rang.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chez les Dames, sur le parcours 50 km, la performance réalisée par la grande Stéfania Belmondo lors de la Coupe du monde 2000 (sur une distance de 46km) a elle aussi été battue de 10 minutes aujourd’hui par Anne-Laure Mignerey, victorieuse au sprint devant la tenante du titre Annick Vaxelaire-Pierrel. Ancienne de l’Equipe de France de ski de fond qui tente actuellement une percée dans la biathlon, Mignerey, 30 ans, fut la seule à suivre le rythme imposé par Vaxelaire pour finalement l’emporter au sprint, bien qu’elle ait préféré arriver main dans la main avec sa copine Annick… La troisième place est revenue (comme l’an dernier !) à Florence Marguet, qui a contenu au sprint également la première Jurassienne, Christelle Jouille.

Résultats Transjurassienne 2004 76 km HOMMES.– 1. Rousselet Alexandre (FRA), 2h55’30’’; 2. Jonnier Emmanuel (FRA), 2h55’31’’ ; 3. Vittoz Vincent (FRA), 2h55’38’’ ; 4. Passeron (FRA), 2h56’25’’5 ; 5. Roy Didier (FRA), 2h58’16’’ ; 6. Gaillard Lilian (FRA), 2h58’17’’ ; 7. Christophe Frésard (SUI), 2h59’34’’2 ; 8. Patrick Roelli (SUI), 2h59’36’’ ; 9. Regard Bertrand (FRA), 2h59’52’’1 ; 10. Vallet Cédric (FRA), 2h59’57’’…

Résultats Transjurassienne 2004 50 km DAMES.– 1. Mignerey Anne-Laure (FRA), 2h17’59’’9 ; 2. Vaxelaire-Pierrel Annick (FRA), 2h18’00’’1 ; 3. Marguet Florence (FRA), 2h23’27’’ ; 4. Jouille Christelle (FRA), 2h23’28’’ ; 5. Guillemin Stéphanie (FRA), 2h24’19’’ ; 6. Manon André (FRA), 2h25’17’’ ; 7. Capt Edwige (SUI), 2h25’24’’6 ; 8. Claude Christine (FRA), 2h26’10’’1 ; 9. Roz Karine (SUI), 2h30’17’’ ; 10. Gindre-Moyse Laurence (FRA), 2h31’47’’8…
> Visionnez le port-folio de l’événement !

Les Résultats de La Transjurassienne 2004

Samedi 14 Février 2004
La MiniTrans – Dames
La MiniTrans – Hommes

Dimanche 15 Février 2004
La Transjurassienne 50 Km – Dames
La Transjurassienne 50 Km – Hommes
La Transjurassienne 76 Km – Dames
La Transjurassienne 76 Km – Scratch

Actualité du 14 février 2004
Une MiniTrans aux couleurs du Grand Bornand
Le week-end Transjurassienne 2004 a débuté aujourd’hui samedi par une magnifique journée hivernale par la victoire dans la MiniTrans 25km du Bornandin Anaël Huard (en 55’29’’7), juste un pied devant son coéquipier du Comité du Mont-Blanc, Pierre Chauvet.
Les 2 Montblanais devancent au sprint le vainqueur de l’an passé Robin Duvillard (Villard de Lans).
Chez les filles, c’est une autre Bornandine, Sabine Hudry, qui l’emporte détachée en 1h03’52’’2. La Vosgienne Caroline Weibel termine deuxième en 1h04’16’’7, plus de deux minutes devant la gagnante de l’an dernier, la Pontissalienne Stéphanie Roy (1h06’30’’). La très bonne surprise vient de la quatrième place obtenue par la junior Morberande Alexandra Zeno en 1h06’33’5.
Ils étaient 502 à s’être élancés de Chapelle-des-Bois à 14h00 pour rejoindre Mouthe 25 km plus loin.
L’épreuve a offert une très grande émotion aux quelques personnes encore présentes à18h10 dans la zone d’arrivée, quand Jean-Luc Sygiel, de Prémanon (Jura), dossard 8362, a passé la ligne après 4 heures d’efforts très intenses…. dans son « ski-fauteuil » ! Car Jean-Luc Sygiel est unijambiste, et son exploit a largement mérité la petite cérémonie qui lui a été improvisée à son arrivée…
La MiniTrans 10 km, course de promotion et donc sans classement, a bénéficié d’une participation de 122 fondeuses et fondeurs amateurs, plus que satisfaits des conditions météo idéales et des paysages typiquement nordiques du Massif jurassien.

Résultats MiniTrans 25 km HOMMES. – 1. A. Huard (SC Grand Bornand), 55’29’’7 ; 2. P. Chauvet (CS Megève), 55’29’’9 ; 3. R. Duvillard (CS Villard de Lans), 55’33’1 ; 4. F. Soulie (CS Villard de ans), 55’33’’4 ; 5. G. Alexandre (Les Trolls), 55’40’’9… 358 classés.

Résultats MiniTrans 25 km DAMES. – 1. S. Hudry (SC Grand Bornand), 1h03’52’’2 ; 2. C. Weibel (SC Markstein), 1h04’16’’7 ; 3. S. Roy (Saugette ES), 1h06’30’’0; 4. A. Zeno (SC Morbier-Bellefontaine), 1h06’33’’5 ; 5. A. Faivre-Picon (CSR Pontarlier), 1h07’12’’4… 144 classées.

MiniTrans 10 km. – Épreuve de promotion sans classement.

Le Port-Folio de la Transjurassienne 2004
(Photos Yves Salvat-Le Progrès / Pierre-Augros-Le Progrès / Pierre Teyssot / Nicolas Bouveret)


 

5 Valentins pour une belle Catherinette
A qui va céder la Transjurassienne 2004, qui fêtera dimanche son 25ème anniversaire : Vittoz, Jonnier, Rousselet, Passeron ou le tenant du titre, le Suisse Roelli ? Réponse demain vers 11h30 à Mouthe, où une météo idéale, un enneigement abondant, une participation populaire au rendez-vous et l’enthousiasme chaleureux des 1000 bénévoles vont offrir un superbe spectacle à la foule des grands jours attendue dans tout le Massif jurassien.
Pour ses 25 ans, la Transjurassienne est une Catherinette très convoitée… Va-t-elle s’offrir pour la première fois à un Français depuis Passeron en 1998 ? Va-t-elle succomber une seconde fois consécutive au charme helvète de Patrick Roelli, le surprenant vainqueur de l’éprouvante édition 2003 et 6ème lors de la Transjurassienne « Coupe du monde » en 2000.

Le spécialiste suisse des longues distances semble apparemment affûté puisqu’il a remporté il y a deux semaines la König Ludwig Lauf, la manche allemande de la Worldloppet. Mais bien que cette épreuve se dispute en skating sur une distance de 50 km seulement, Roelli n’a pas pu se mesurer aux meilleurs mondiaux, qui étaient, eux engagés, dans la course courue en style « classique ». Cela dit, les résultats de cette étape germanique laissent également apparaître aux 4ème, 5ème et 6ème places le Russe Tchernov et les Finlandais Markku et Kari Maki, des outsiders sans doute décidés à troubler l’ordre établi…

Car même si le fait que les Vincent Vittoz, Emmanuel Jonnier et Alexandre Rousselet s’alignent pour la première fois sur la Transjurassienne, il semble difficile d’imaginer que ces trois-là, sans doute bien épaulés par un Stéphane Passeron dont l’expérience sur la Transju sera son principal atout, ne soient pas à la hauteur du rendez-vous…

Mais ils l’avouent eux-mêmes : les historiques vainqueurs du relais de la Coupe du monde de La Clusaz samedi dernier ne savent pas ce qu’ils valent au-delà de 60 km… S’il est acquis que le trio français est nettement supérieur techniquement et physiquement à l’ensemble de leurs concurrents, leur capacité à « construire » leur course, à patienter, à s’abriter derrière d’éventuels « lièvres », à surveiller Roelli jusqu’au Pré Poncet et à le forcer à mener le train, reste encore à éprouver… ils en sont d’ailleurs tout à fait conscients. Leur participation à cette 25ème Transjurassienne n’est en tout cas pas un coup de bluff, et chacun des trois est animé d’un « désir de gagne » qui enthousiasmera sans peine la grande foule attendue entre Lamoura et Mouthe dimanche, tout au long du parcours. Une assistance populaire qui aura sans doute un faible un peu plus prononcé pour les deux enfants du pays, Jonnier et Rousselet, mais qui, comme chaque année, encouragera tous les concurrents avec la même force, du premier au dernier, des heures durant ! La Vosgienne Annick Vaxelaire-Pierrel, elle, aura cette année encore l’occasion de mesurer ces encouragements avant le passage des hommes. Le doublé est en effet promis à la gagnante de l’an passé, tant elle semble sans réelle concurrence cette année. Une occasion de raccrocher les skis de la plus belle des manières qui soit !

Les principaux favoris de la Transjurassienne 76 km 2004.– Patrick Roelli (SUI, dos 1) ; Emmanuel Jonnier (FRA, dos 2) ; Vincent Vittoz (FRA, dos 3) ; Alexandre Rousselet (FRA, dos 25) ; Stéphane Passeron (FRA, dos 4) ; Lilian Gaillard (FRA, dos 5) : Christophe Frésard (SUI, dos 6) ; Markku Maki (FIN, dos 7) ; Kari MAKI (FIN, dos 8) ; Vitaly Tchernov (RUS, dos 10)…
> Les principales favorites de la Transjurassienne 50 km 2004.- Annick Vaxelaire-Pierrel (FRA, dos 5001) ; Anne-Laure Mignerey (FRA, dos 5003) ; Christelle Jouille (FRA, dos 5004) ; Stéphanie Guillemin (FRA, dos 5005)…
> Météo annoncée.- Dans la nuit, un petit vent du nord apporte une humidité froide venue de Mer du Nord. Une grande partie de la montagne du Jura continue de bénéficier d’un large soleil qui brille durant toute la journée. Les températures passeront de -7°C au lever du jour à 7°C ou 8°C l’après-midi. Vent toujours faible, 10 km/h de dominante nord.

Actualité du 13 février 2004
Demain, les MiniTrans
Les MiniTrans n’ont de mini que leur nom ! Ces deux courses de 10 et de 25 km ont été créées dans le but de faire participer le plus grand nombre à la grande Fête de la Transjurassienne, et notamment ceux qui n’ont pas encore 20 ans (âge minimal requis pour s’engager sur le grand parcours), ou qui ne se sentent pas suffisamment préparés pour se lancer sur les 76 km.
Mais les parcours empruntés suivent rigoureusement les derniers kilomètres de l’épreuve reine…

La MiniTrans 25 km partira de Chapelle des Bois à 14h00, pour rejoindre ensuite Mouthe par la Combe des Cives, le Pré Poncet, Chaux-Neuve et Petite-Chaux. Cette épreuve est ouverte à tous les fondeurs (et fondeuses) né(e)s en 1986 et avant.
De plus, cette année, la MiniTrans 25 km a été retenue par la Fédération française de Ski en tant que Coupe de France.
Le spectacle sera donc assuré par les espoirs du ski de fond français, avec notamment une revanche annoncée entre le vainqueur de l’an passé Robin Duvillard (Villard-de-Lans) et Simon Henriet, le « local » de l’étape, seulement 3ème l’an dernier…

La MiniTrans 10 km, elle, partira de Chaux-Neuve, à 14h00 également, pour un long sprint techniquement très accessible (faux-plat descendant) jusqu’à Mouthe. Cette épreuve « promotion » (sans classement) est ouverte à tous les fondeurs (et fondeuses) né(e)s en 1989 et avant.

Quelques chiffres.
– Pour ces MiniTrans, ils et elles seront demain 678 à accompagner un certain… Fabrice Guy, champion olympique de Combiné nordique en 1992 (dossard 8009) jusqu’à l’arrivée à Mouthe :
– 139 sur la MiniTrans 10 km.
– 540 sur la MiniTrans 25 km.

Météo annoncée. – Les conditions anticycloniques se maintiennent. Globalement, la situation actuelle ne change pas avec une matinée fraîche et un après-midi ensoleillé. Températures : Les minimales descendent jusqu’à -8°C sur les hauteurs. Les maximales encore assez douces avec 7°C à 8°C sur les reliefs. Vent très faible de nord-est.

Actualité du 12 février 2004
Le Salon Nordique sort le grand jeu aux Rousses !
Le « Salon nordique » va rythmer le cœur de la station des Rousses demain et samedi ! Pendant ces deux jours, les principaux fabricants de matériel de ski de fond (Fischer, Atomic, Peltonen, Madshus, Exel, Swix, Toko, Karhu et le Jurassien Vandel) présenteront leurs nouveautés et les feront essayer gratuitement au public sur la piste de la Transjurassienne déjà tracée dans le village. Parmi ces nouveautés, Rossignol présentera sa gamme X-Ium 2004/2005 (le ski de Vincent Vittoz, Ole Einar Bjorndalen, Raphaël et Liv Grete Poirée…) sous les conseils avisés du technicien maison Stéphane Mouton et de coureurs du Team Rossignol. La marque française proposera également ses gammes Max (le skating a la portée de tous), Evo et back-country. De son côté, Salomon, autre partenaire « racing » de la Transjurassienne, dévoilera en première mondiale sur neige sa gamme de ski nordique baptisée Snowscape, des skis pour style « classique » très innovants. Les skis Escape et Equipe junior seront également exposés.
Samedi, pour la clôture du Salon nordique, la Station des Rousses Haut-Jura s’embrasera dès 17h00 avec une démonstration de saut à skis au tremplin de l’Omnibus, puis un KO Sprint auquel participeront tous les jeunes des 10 ski-clubs membres de Trans’Organisation pour s’achever avec un défilé des participants et des moniteurs de l’ESF des Rousses et une descente au flambeaux à l’Omnibus.

« Spéciale dédicace » avec Rossignol.
Dimanche, après la course, Vincent Vittoz, Alex Rousselet, Christophe Périllat, Stéphane Passeron et Annick Vaxelaire-Pierrel offriront une séance de dédicaces de posters et de cartes postales sous la tente Rossignol située dans l’aire d’arrivée à Mouthe. Par ailleurs, des drapeaux à l’effigie de Vincent Vittoz seront à la disposition du public sous cette même tente Rossignol à partir de 10h30.

Morez accueille la Worldloppet.
La traditionnelle réception des concurrents étrangers titulaires des passeports Worldloppet se déroulera en deux temps à Morez : Visite du Musée de la Lunette d’abord, puis accueil officiel dans la salle d’honneur de la mairie. Organisée par les plus internationales des bénévoles de Trans’Organisation Christine Couillerot et Annette Lamy-Chappuis, cette réception Worldloppet bénéficiera cette année de la présence très symbolique de l’Estonien Madis Lepajoe, secrétaire général de la Worldloppet et lui-même participant à la Transjurassienne dimanche (dossard n°6174 sur le 50 km).

Une affaire de famille…
La famille Jeunet de Champagnole (Jura) participera au grand complet à la Transjurassienne : Pierre (le père, dos. 3044) et Stéphane (le fils aîné, dos. 2004) sur le 76 km ; Ninette (la mère, dos. 5359), Olivier (le fils cadet, dos. 6021) et Cécile (la belle-fille, dos. 5360) sur le 50 km.

La Transju, un exploit aussi en cuisine !
Partenaires de la Transjurassienne depuis 1998, Christian Morin et Elie Sclafer (restaurants le Clos Fleuri –Montmorot- et le Bois Gourmand –Champagnole) s’emploient chaque année pour préparer le repas chaud des concurrents à l’arrivée. Cette année, ce seront encore 3000 repas (soit 750 litres de potage, 500 kg de jambon chaud, 600 kg de purée, et 3000 portions de Comté AOC et de tarte aux pommes) qui seront préparés de 10h30 à 18h00 par leur équipe de 20 personnes…

La salle de presse reliée aux satellites !
Une salle de presse d’un tout nouveau genre sera installée dans l’aire d’arrivée de la Transjurassienne. C’est en effet un… bus transformé en salle de travail fonctionnelle et doté de moyens de transmission haut-débit par satellite qui accueillera les journalistes et photographes présents pour couvrir la Transjurassienne. Ce « I-Bus » révolutionnaire est une création de la jeune société parisienne Network Immo.

La Trans a du Génie !
Le 13ème régiment du Génie stationné à Valdahon (Doubs) prête son concours à Trans’Organisation à partir d’aujourd’hui jusqu’à mardi prochain pour assurer le montage et le démontage des structures d’accueil à Mouthe.

Actualité du 11 février 2004
Transjeune : l’avenir du ski est à eux !

Plus de 2 300 fondeuses et fondeurs scolaires de 7 à 19 ans se sont pressés aujourd’hui mercredi dans la Station des Rousses – Haut-Jura afin d’y disputer la 13ème édition de la Transjeune. La « folle semaine » Transjurassienne vient donc de débuter ce mercredi 11 février avec cette 13ème édition de la Transjeune, épreuve spécialement réservée aux fondeuses et fondeurs USEP et UNSS. Grâce au temps froid et sec qui règne actuellement sur le Haut-Jura (tant mieux pour les vacanciers présents, et tant mieux également pour la fin de la saison), les quelques 2 300 jeunes skieurs venus de nombreux établissements scolaires de Franche-Comté (mais aussi de l’Ain, de Haute-Savoie, du Rhône, de la Loire, de la Lozère, du Gers, de Loire-Atlantique, du Val de Marne, de Suisse, de Roumanie et également de… Bogota !) se sont véritablement déchaînés sur les différentes pistes de la Station des Rousses – Haut-Jura, tout spécialement préparées pour eux.

Une ambiance de fête bon enfant régnait dans le centre du village des Rousses. Une ambiance digne des plus belles Transjurassienne ! Et un palmarès dans lequel on peut certainement deviner les grands favoris de la « Trans’ » dans une dizaine d’années…

Les vainqueurs du jour :
Année 1997 Filles : Fanny Droz-Vincent (USEP Doubs).
Année 1997 Garçons : Romain Coquiard (Olympic Mont d’Or).
Année 1996 Filles : Léna Arnaud (Grande-Rivière).
Année 1996 Garçons : Loïs Lamy-Chappuis (SC Bois d’Amont).
Année 1995 Filles : Sophie Lampert (USEP Vauthier Pontarlier).
Année 1995 Garçons : Clément Colin (Saint-Pierre-en-Grandvaux).
Année 1994 Filles : Andréa Trujon (SC Prémanon)
Année 1994 Garçons : Pierre-Romain Thionnet (USEP Labergement).
Année 1993 Filles : Marie-Caroline Godin (SC Bois d’Amont).
Année 1993 Garçons : Ronan Lamy-Chappuis (SC Bois d’Amont).
Année 1992 Filles : Coralie Sutter (Notre-Dame Morez).
Année 1992 Garçons : Yohann Sutter (Notre-Dame Morez).
Année 1991 Filles : Célia Aymonier (Malraux Pontarlier).
Année 1991 Garçons : Samuel Lizon-au-Cire (Skieurs Rousselands).
Année 1990 Filles : Vanille Hannon (Collège Les Rousses).
Année 1990 Garçons : Gaétan Mathy (Collège Mouthe).
Année 1989 Filles : Julie Mareschal (Malraux Pontarlier).
Année 1989 Garçons : Rémi Borgeot (Collège Mouthe).
Année 1988 Filles : Aline Cordier (Xavier-Marmier Pontarlier).
Année 1988 Garçons : Samuel Rege (SC Bellegarde).
Années 1987/1986 Filles : Gabriela Leanca-Ionela (Roumanie).
Années 1987/1986 Garçons : Jérôme Henriet (Toussaint-Louverture Pontarlier).
Années 1985/84/83 Garçons : Romain Vandel (Xavier-Marmier Pontarlier).

Zoom sur les Sénateurs de la Transjurassienne
Ils sont 17, ils ont participé à toutes les éditions de la Transjurassienne : ce sont les « Sénateurs ». Ils sont les seuls à n’avoir manqué aucune édition : cela fait 25 ans que leur hiver est réglé sur le rythme de la Transjurassienne… Ils seront une nouvelle fois au départ dimanche, en première ligne ! Il n’en manque que 2 par rapport à l’an passé : Armand Decreuse (64 ans, du Doubs) a été contraint à l’abandon l’an passé en raison des conditions de course très difficiles, mais il sera quand même présent cette année avec le titre « d’ambassadeur » (dossard n°1279) ! Victor Tissot, lui (68 ans, de Haute-Savoie), souffre de la hanche et a donc choisi de ne pas s’inscrire pour la 26ème fois consécutive…
Voici en détail les 17 rescapés, du plus véloce (3 jours 15 heures et 43 minutes passés sur les skis entre Lamoura et Mouthe depuis 25 ans !) au moins rapide (5 jours 17 heures et 4 minutes tout de même…). Le respect s‘impose et les encouragements seront évidemment mérités et très très bien accueillis…

> Dossard 101 : VUILLET Michel
50 ans – Morez (Jura)
Temps cumulé : 87h43’51’’
> Dossard 102 : BRESSON Robert
54 ans – Echirolles (Isère)
Temps cumulé : 104h04’21’’
> Dossard 103 : AIRES Dominique
50 ans – Viry (Jura)
Temps cumulé : 104h16’05’’
> Dossard 104 : FAIVRE Pierre
72 ans – Vaux-et-Chantegrue (Doubs)
Temps cumulé : 110h48’05’’
> Dossard 106 : PAULIN Olivier
55 ans – St-Didier-au-Mont-d’Or (Rhône)
Temps cumulé : 112h51’26’’
> Dossard 107 : BERNARD Jean Claude
52 ans – Barberaz (Savoie)
Temps cumulé : 112h53’44’’
> Dossard 108 : GIREL Raymond
64 ans – Chanay (Ain)
Temps cumulé : 115h30’04’’
> Dossard 109 : REY Louis
67 ans – St-Péray (Ardèche)
Temps cumulé : 116h29’17’’
> Dossard 110 : PANIER Yves
50 ans – Les Verrières de Joux (Doubs)
Temps cumulé : 119h07’41’’
> Dossard 111 : KUHNI Jean
53 ans – Champagnole (Jura)
Temps cumulé : 120h54’47’’
> Dossard 112 : CONVERSET Claude
56 ans – Luze (Haute-Saône)
Temps cumulé : 121h19’19’’
Inscrit sur le 50km cette année.
> Dossard 113 : BREYTON Jacques
60 ans – Gerbamont (Vosges)
Temps cumulé : 122h39’01’’
> Dossard 114 : MIDOL André
51 ans – Paris
Temps cumulé : 123h26’59’’
> Dossard 115 : DEMEER Bernard
56 ans – Billère (Pyrénées Atlantiques)
Temps cumulé : 126h02’35’’
> Dossard 116 : TOUSSAINT Jacques
56 ans – La Bresse (Vosges)
Temps cumulé : 128h01’25’’
> Dossard 117 : QUILLOT Jean
61 ans – Bellegarde (Ain)
Temps cumulé : 133h33’03’’
> Dossard 118 : BASTIDON Claude
54 ans – Pierrelatte (Drôme)
Temps cumulé : 137h04’04’’

Actualité du 10 février 2004.
Demain, la Transjeune
Début demain mercredi aux Rousses (Haut-Jura) des épreuves Transjurassienne. 2 581 jeunes skieurs sont attendus à l’arrivée de la 13ème Transjeune, au centre du village des Rousses, entre 10h30 et 16h30. La Transjeune, la formule « junior » de la mythique Transjurassienne, est un événement qui regroupe 30 épreuves dans 5 distances différentes, sur une journée et dans un lieu unique : la Station des Rousses – Haut-Jura.
Ces 30 courses, organisées en partenariat avec l’UNSS et l’USEP de Franche-Comté, sont ouvertes aux scolaires de 7 à 19 ans : licenciés FFS, UNSS ou USEP, inscrits par leur établissement scolaire, club ou individuellement. Météo annoncée : Temps sec un peu couvert. Températures comprises entre -7°C et +4°C.

Plans de circulation
Pour les MiniTrans – samedi 14 février :
– La circulation est autorisée sur la RD 46 dans le sens Bellefontaine/Chapelle-des-Bois/Chaux-Neuve.
– La circulation est interdite dans le sens inverse entre Chaux-Neuve et le Carrefour des Mortes (bifurcation Bellefontaine/Les Marais) entre 14h00 et 15h30.

Pour la Transjurassienne 50 km et 76 km – dimanche 15 février :

– Lamoura (départ) : La circulation est autorisée sur la RD 25 dans le sens Lamoura/Les Jacobeys. Elle est interdite dans le sens inverse entre 5h00 et 9h45.
– Possibilité de se rendre au départ depuis Morez (RN 5) par Longchaumois (RD 304).
– Possibilité de se rendre au départ depuis Les Rousses par Mijoux (RN 5 puis RD 436), puis Lajoux (RD 436 et RD 25).
– Les cars ont pour obligation d’emprunter l’itinéraire Les Rousses/Mijoux/Lajoux/Lamoura, et de stationner sur la RD 292.
– Mouthe (arrivée) : La circulation est autorisée sur la RD 46 dans le sens Bellefontaine/Chapelle-des-Bois/Chaux-Neuve jusqu’à Chaux-Neuve. Elle est interdite dans le sens inverse.
– La RD 437 entre Chaux-Neuve/Mouthe est interdite à la circulation dans les 2 sens de 8h30 à la fin de l’épreuve.
– Possibilité de se rendre à Mouthe depuis Pontarlier par la route normale.
– Possibilité de se rendre à Mouthe depuis Chaux-Neuve par Le Crouzet (RD 46), Reculfoz et Les Pontets (RD 45).

Quand la piste franchit la route…
Sur la totalité du parcours, la piste franchit la route en trois endroits : devant le Centre National de Ski nordique de Prémanon (carrefour des Jacobeys), au lieu-dit Le Cernois (entre Chapelle-des-Bois et Chaux-Neuve) et dans Chaux-Neuve. Le passage des véhicules est accepté, sous la surveillance de signaleurs Transjurassienne et de gendarmes.

Etat des Routes
Les routes du Massif jurassien sont actuellement praticables sans équipement particulier, mais les pneus neige sont tout de même recommandés.

Actualité du 09 février 2004.

Vincent Vittoz et sa bande pour leur première Transjurassienne !
Ambiance détendue ce midi lors de la traditionnelle conférence de presse de la Transjurassienne, organisée au Conseil régional de Franche-Comté à Besançon. Il y avait en effet plusieurs bonnes raisons à cette bonne humeur générale. Tout d’abord, les conditions d’enneigement sont actuellement très favorables sur l’ensemble du Massif jurassien et permettront à l’édition 2004 de la Transjurassienne de se disputer sur le mythique parcours de 76 km… Ensuite, avec 2 800 inscrits pour le 76km et 500 pour le 50km, la participation à cette Transjurassienne anniversaire atteint un niveau très supérieur à celui l’an passé. Et enfin, Jean-Claude Dalloz, président de Trans’Organisation, a confirmé officiellement la présence sur la ligne de départ dimanche prochain du Haut-Savoyard Vincent Vittoz, fondeur français n°1, et de ses coéquipiers de l’équipe de France et de l’EMHM Emmanuel Jonnier et Alexandre Rousselet, les 2 Jurassiens du relais avec lesquels il a remporté une victoire historique en Coupe du monde samedi dernier à la Clusaz. Stéphane Passeron, l’autre membre de l’Equipe de France engagé et grand favori habituel de l’épreuve, devra donc compter cette année avec une concurrence aussi inattendue qu’amicale…

Rappel du programme des épreuves « Transjurassienne » 2004 :
– Mercredi 11 février : La Transjeune (Station des Rousses – Haut-Jura)
10h00 / 16h30.
– Samedi 14 février : La MiniTrans 25 km (Chapelle-des-Bois / Mouthe)
14h00 / 16h30 (premières arrivées vers 14h30).
– Samedi 14 février : La MiniTrans 10 km (Chaux-Neuve / Mouthe)
14h00 / 16h30 (premières arrivées vers 14h30).
– Dimanche 15 février : La Transjurassienne 76 km (Lamoura / Mouthe)
8h30 / 18h45 (premières arrivées vers 11h30).
– Dimanche 15 février : La Transjurassienne 50 km (Les Rousses / Mouthe)
8h15 / 18h45 (premières arrivées vers 10h00).

Le Conseil régional de Franche-Comté, partenaire principal très actif !
Lors de la conférence de presse de ce midi (lundi), le président du Conseil régional de Franche-Comté a révélé le résultat du tirage au sort du jeu-concours « mots-croisés » organisé par l’institution régionale dans les quotidiens régionaux. L’heureux vainqueur, qui est invité avec toute sa famille à une balade en traîneaux à chiens autour de Mouthe le 15 février prochain, est M. Bernard Paget, de Louvenne (Jura). Le partenariat très actif du Conseil régional de Franche-Comté ne s’arrête pas là : en plus d’un engagement financier très conséquent, la collectivité comtoise a entrepris depuis deux semaines déjà d’annoncer l’événement grâce à de nombreux kakemonos installés à Lamoura, Les Rousses et Mouthe. Comme l’an passé, 10 000 petits drapeaux seront également offerts au bord de la piste pour créer une ambiance digne du Tour de France ! Enfin, les invités du Conseil régional pourront se régaler d’un réconfortant vin chaud sur son stand dans la zone d’arrivée.